Breaking News

Max Verstappen, maître à domicile




A VENIR : Début du direct :

EN COURS : Mis à jour

TERMINE : Fin du direct :




Le classement en direct




Le meilleur tour pour Hamilton

Le Britannique sauve ce qu’il peut et récupère le point du meilleur tour. 




La victoire de Max Verstappen à Zandvoort

Le Néerlandais s’impose sur ses terres, devant les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas !! Sa septième victoire de la saison et la 17e en carrière. Le public batave hurle sa joie ! 




Dernier tour




Bottas fait le meilleur tour, Hamilton rentre

Exceptionnel. Alors que Mercedes avait indiqué à Bottas qu’il ne jouait pas le meilleur tour, le Finlandais a tout de même signé le meilleur tour. Hamilton est forcé de rentrer aux stands pour jouer sa carte à nouveau. Verstappen va gagner.




Gasly à un tour

Le Français est quatrième mais il est à un tour de Max Verstappen. Les Mercedes et la Red Bull sont sur une autre planète.




Nouvel arrêt pour Bottas

Le Finlandais effectue un deuxième arrêt et chausse des gommes tendres. Il va jouer le meilleur tour alors que … c’est Lewis Hamilton qui le détient. Etonnant. 




Cinq tours de l’arrivée




Perez a passé Norris

Le Mexicain remonte au neuvième rang après son dépassement sur Norris. Il chasse désormais Ocon, trois secondes devant, alors qu’il reste six tours.




Alonso met la pression sur Sainz

On se bagarre ici pour la sixième place. Elle est actuellement détenue par Sainz mais son compatriote est à quelques dixièmes et dispose du DRS pour le doubler. 




Perez collé à Norris

Le Mexicain avec ses pneus tendres a fondu sur Lando Norris. Il va tenter de le dépasser pour le gain de la neuvième place.




Verstappen prend le large

Quatre secondes d’avance pour Max Verstappen à dix tours de l’arrivée. Hamilton en souffrance avec ses pneus ?




Tension maximale dans cette fin de course

Hamilton chasse Verstappen et il pointe à deux secondes du Néerlandais. La pression est forte et le public fait beaucoup moins de bruit, comme tendu par les événements. Il reste treize tours.




Perez passe Ricciardo et revient dans les points

Alors que son coéquipier joue la victoire, Perez lui se bat pour les points. Il vient de dépasser Ricciardo par l’extérieur au virage 1. Le Mexicain est dixième et chasse désormais Norris.




Hamilton revient !

Lewis Hamilton revient très fort sur Max Verstappen. Il est à 1,4 secondes de Max Verstappen. Tout proche d’avoir le DRS en ligne droite. Le Britannique attaque fort !




Leclerc fond sur Gasly

Moins de cinq secondes entre les deux pilotes. Quatrième, Gasly voit revenir sur lui Leclerc qui tourne fort en ce moment avec ses pneus durs.




Tsunoda abandonne

Après Mazepin, Yuki Tsunoda immobilise définitivement sa voiture dans les stands après une perte de puissance sur son AlphaTauri.




3”3 secondes d’avance pour Verstappen

Hamilton vient de signer le meilleur tour en course mais demeure à distance raisonnable de Verstappen. Le Britannique pointe à 3,3 secondes du Néerlandais.




Deuxième arrêt pour Perez

A la fin du 48e tour, le Mexicain effectue son deuxième arrêt et chausse des gommes rouges pour aller au bout? Il ressort douzième, juste derrière Russell.




Six pilotes dans le même tour

Les leaders avalent les monoplaces tour après tour et elles ne sont plus que six dans le même tour : Verstappen, Hamilton, Bottas, Gasly, Leclerc et Sainz.




Les Français toujours dans les points

Quatrième, Pierre Gasly tient son rang mais Leclerc remonte tout après tour et l’écart n’est plus que de sept secondes. Quant à Esteban Ocon, il est neuvième et englué depuis le départ derrière Fernando Alonso.




Abandon de Mazepin

Premier abandon ce dimanche et il est à l’actif de Nikita Mazepin. Pas une mauvaise chose étant donné la dangerosité du garçon.




Verstappen s’inquiète des pneus durs

C’est l’interrogation. La gomme dure n’a pas montré de bonnes choses depuis le début du week-end. Les Ferrari, avec ces pneus, sont un peu en difficulté. Hamilton devrait pouvoir remonter mais pourra-t-il emmener ses gommes au bout ?




Verstappen ressort devant !

Le coup tactique de Mercedes n’a pas fonctionné. La Red Bull est ressortie en tête sous la clameur du public.




Verstappen dans les stands, c’est brûlant !

Arrêt parfait à la fin du tour 40 pour le Néerlandais. Il chausse des gommes dures alors que Lewis Hamilton est en pneus mediums. Verstappen ressort premier.




Hamilton dans les stands

La surprise !! A la fin du 39e tour, Lewis Hamilton a plongé dans les stands pour effectuer un deuxième arrêt. Il tente l’undercut et force Verstappen a en faire de même.




Vettel à la faute

L’Allemand, à l’attaque, a perdu sa monoplace dans le virage 3. Sans conséquence hormis pour ses pneus. Il se retrouve 17e. 




Hamilton plus à l’aise sur les mediums

Le Britannique a un bien meilleur rythme avec les gommes mediums. Il reste à bonne distance de Max Verstappen, à moins de deux secondes.




Les Ferrari en pneus durs

Après l’arrêt de Sainz au 31e tour, Leclerc l’imite au 34e. Les deux pilotes ont fait le choix des gommes dures pour aller au bout alors que d’autres font le choix des mediums. Affaire à suivre.




Perez dans les points

Le Mexicain est de retour dans les points avec le jeu des arrêts. Le voilà désormais neuvième de la course.




Bottas dans les stands

A la fin du 31e tour, avec le sentiment du devoir accompli, le Finlandais s’immobilise dans les stands. Il ressort avec des pneus mediums en troisième position mais il ne va faire qu’un seul arrêt alors que les deux leaders vont en faire deux.




Verstappen passe Bottas et Bottas laisse passer Hamilton

Bottas a fait son boulot même si Verstappen l’a facilement dépassé. Mais Hamilton a passé encore plus facilement Bottas car ce dernier s’est écarté. Il est dorénavant dans la zone du DRS.




Bottas va jouer son rôle de bouchon

Le Finlandais se traîne sur le tracé de Zandvoort et va mettre en difficulté Verstappen qui se retrouve dans l’air sale de la Mercedes. Va-t-il pouvoir le doubler ? En tout cas, cela profite à Hamilton qui se rapproche. Bottas est clairement sacrifié, comme souvent.




Hamilton remonte sur Verstappen

Alors que les deux fondent sur Bottas, Hamilton gagne du temps sur Verstappen. Il n’est plus qu’à 1,5 secondes du Néerlandais.




Gasly dans les stands

Le quatrième de la course s’arrête à la fin du 24e tour pour mettre des pneus mediums. Le Français ressort septième entre les deux Alpine.




Bottas leader

C’est dorénavant Valtteri Bottas qui mène la course. Le Finlandais n’est pas encore passé par les stands et va voir fondre les deux leaders du championnat sur lui. Mais Bottas va peut-être joué au bouchon sur Verstappen.




Verstappen couvre la stratégie de Lewis Hamilton

A son tour Max Verstappen s’arrête pour changer ses pneus et copier la stratégie de Lewis Hamilton. Ce dernier a gagné deux secondes dans l’affaire. Le Néerlandais est ressorti deuxième.




L’arrêt de Lewis Hamilton !

A la fin du 20e tour, le Britannique s’arrête et délaisse ses gommes tendres pour des pneus mediums. Un arrêt moyen de plus de trois secondes avec un problème à l’avant droit. Il ressort troisième, devant Pierre Gasly.




Perez passe Latifi

Voilà le Mexicain 16e dorénavant suite à son dépassement sur Latifi.




Verstappen augmente l’écart

Après 18 tours, l’écart entre Verstappen et Hamilton est de 3,3 secondes. Le Britannique ne remonte plus et perd désormais du temps. Un arrêt à venir pour le septuple champion du monde ?




Mazepin toujours aussi dangereux

Le Russe joue sa vie alors qu’il est … 18e. Après avoir gêné Schumacher et Perez, Mazepin a remis ça face à … Perez encore. Le Mexicain, cette fois-ci, est passé sans abîmé ses gommes et se retrouve 17e.




Perez le plus rapide en piste

Le Mexicain, avec ses gommes neuves, roule fort pour tenter de remonter dans cette course. Il détient actuellement le meilleur tour en course. 




Hamilton plus rapide

Le Britannique tape dans sa gomme pour réduire l’écart sur Verstappen. Passage sur une stratégie à deux arrêts pour Hamilton ? L’écart est redescendu sous les trois secondes.




1000 tours en tête pour Verstappen

Le pilote batave vient d’effectuer son 1000e tour en tête d’un Grand Prix en Formule 1. Pour rappel, Verstappen a débuté en F1 en 2015.




Perez dans les stands

Le Mexicain délaisse ses gommes dures, après un gros blocage de roues. Il ressort avec des pneus mediums 19e avec … Max Verstappen très proche de lui prêt à lui prendre un tour.




Trois secondes d’avance pour Verstappen

Le Néerlandais augmente son avance par rapport à Hamilton dixième après dixième.




Schumacher déjà dans les stands

L’Allemand est passé par son box afin de changer d’aileron avant et mettre des pneus durs. Un choix davantage stratégique de la part de Haas car les deux pilotes tentaient de se doubler et cela allait mal finir.




Les Mercedes vont jouer la stratégie d’équipe

C’est le gros danger pour Max Verstappen. Seul, avec Perez seulement 18e, le Néerlandais va devoir faire face à la tactique Mercedes qui dispose, elle, de ses deux pilotes.




Des groupes se forment déjà

Gasly pointe déjà à 8 secondes de Verstappen et compte 4 secondes de retard sur Bottas. Derrière, un groupe s’est formé avec les deux Ferrari en tête.




Deux secondes d’avance pour Verstappen

Le Néerlandais creuse l’écart, il attaque fort. Hamilton est déjà loin et n’est plus dans la zone du DRS.




Un problème pour Ricciardo ?

Neuvième, l’Australien a de la fumée qui s’échappe depuis son bloc moteur. Russell s’en plaint d’ailleurs mais la McLaren reste en piste.




Trois places perdues par Giovinazzi

C’est le grand perdant de ce premier tour. Septième sur la grille, l’Italien se retrouve dixième avec l’Alfa Romeo.




Excellent départ de Verstappen

Pas d’incident dans ce premier tour. Le Néerlandais a fait un départ canon. Hamilton est déjà distancé. 




C’est parti à Zandvoort !!

Les feux viennent de s’éteindre et le départ est donné. Les pilotes s’élancent vers le premier virage. Bonne course à toutes et à tous !




Le tour de chauffe

Les pilotes partent pour le tour de formation.




Cinq minutes avant le départ




Ferrari en embuscade

La Scuderia a placé ses voitures en troisième ligne avec Charles Leclerc, 5e, et Carlos Sainz, 6e. Les deux pilotes Ferrari seront à l’affût en cas d’une erreur des pilotes de devant où même d’un accrochage. Le Monégasque a semblé un peu plus à l’aise que l’Espagnol tout au long du week-end et un podium n’est pas inenvisageable. 




Gasly 4e, Ocon 8e

Les deux Français sont parvenus à hisser en Q3, samedi, et Pierre Gasly a particulièrement brillé. Le pilote AlphaTauri a égalé sa meilleure qualification : 4e. Comme à Bakou cette année où le Tricolore était monté sur le podium. Pour Esteban Ocon, 8e, les qualifs se sont également bien passées. Les Alpine sont à leur place sur ce week-end. Alonso, neuvième, suit le Normand. Les voitures françaises envisagent de marquer des points dimanche.




Vingt minutes avant le départ




Attention aux drapeaux rouges et à la voiture de sécurité

Zandvoort est une piste à l’ancienne où un incident provoque quasiment automatiquement une sortie de la voiture de la sécurité ou un drapeau rouge. Ce qui pourrait rapidement modifier les stratégies et le positionnement des monoplaces. Dans chaque séance depuis vendredi, le drapeau rouge a été brandi.




Un samedi contrasté pour Alfa Romeo

La journée avait bien mal commencé pour Fred Vasseur, le boss de l’écurie italienne. Au réveil samedi, Vasseur a appris le test positif au Covid-19 de Kimi Raïkkonen, retraité à la fin de la saison. La Finlandais a alors dû quitter le paddock et a été remplacé par Robert Kubica, qui n’avait plus piloté depuis 2019 au volant d’une Williams. Forcément, les qualifications ont été délicates pour le Polonais, 16e sur la grille. Mais Vasseur a pu se consoler avec la septième place d’Antonio Giovinazzi, la meilleure performance un samedi pour l’Italien. Suffisant pour ramener des points ? Possible, il est dur de doubler à Zandvoort.




Les fumigènes pour la sortie de Max Verstappen

Le Néerlandais vient de se rendre sur la grille de départ. Son tour de sortie a été acclamé par les fans néerlandais qui ont notamment craqué quelques fumigènes. Ambiance exceptionnelle.




Attention au banking

C’est la grande particularité de Zandvoort. La plupart des virages sont inclinés, banking, à l’image de ce que l’on peut trouver aux Etats-Unis, et notamment sur un tracé comme Indianapolis. 




Des pénalités pour Perez et Latifi

Seulement seizième samedi et donc sorti dès la Q1, Sergio Perez en profite pour changer son moteur, le quatrième cette saison, il écope donc de pénalités. Et pour le coup, la seconde Red Bull partira des stands dans 35 minutes. Tout comme Nicholas Latifi, parti à la faute en Q2, qui a changé d’aileron d’avant ainsi que sa boîte de vitesses. La Williams s’élancera elle aussi depuis la voie des stands.




Une ambiance exceptionnelle

La marée oranje. Sous une chaleur jamais vue ce week-end, le public est chauffé à blanc. A chaque apparition de Max Verstappen, la foule, habillée en orange, hurle, chante comme dans un stade de football. Vraiment incroyable. 




La guerre Verstappen-Hamilton

Pour la première depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne, où les
deux s’étaient frictionnés à l’approche de Copse et où Verstappen
avait fini dans le mur de pneumatiques, les deux rivaux au
championnat du monde se retrouvent en première ligne. Le premier virage aux Pays-Bas qui se nomme “Tarzan”, une courbe à droite, s’annonce brûlant entre les deux. D’autant plus que les deux pilotes ne sont plus séparés que par trois points au classement mondial, 202.5 pour Hamilton contre 199.5 pour Verstappen.




10e pole pour Verstappen, 38 millièmes devant Hamilton

Le duel se poursuit. Pour notre plus grand bonheur. A domicile, Max Verstappen a signé sa dixième pole en carrière, samedi, la 70e de Red Bull en F1. Favori dans cette exercice, le Néerlandais a tenu son rang mais d’extrême justesse par rapport à Lewis Hamilton. Trahi par son moteur vendredi, le septuple champion du monde a redressé la barre samedi et a échoué à seulement 38 millièmes de Verstappen. Le premier virage s’annonce bouillant.




Zandvoort, une première depuis 1985

Les Pays-Bas sont de retour au calendrier de la Formule 1. Absent depuis 36 ans, le mythique tracé de Zandvoort, en bord de mer, revient au goût du jour sur une version modifiée par rapport au 20e siècle. Normalement au calendrier en 2020, le circuit batave avait été rayé du calendrier suite à la crise du Covid-19 mais en 2021 la manche est bien au programme. Pour le plus grand de Max Verstappen, le héros local. Alors qui succédera à Niki Lauda, dernier vainqueur ici en 1985 au volant de sa McLaren-TAG ?




Bonjour à tous !

Bienvenue sur Le Figaro pour suivre en DIRECT commenté le Grand Prix des Pays-Bas, 13e manche de la saison de Formule 1. Départ à 15 heures.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *